Éteindre le soleil par Ariana Bois.

Éteindre le soleil par Ariana Bois.

Résumé 
Depuis toujours, ils forment un bloc. Un père à la Montand, aventurier à ses heures, solaire et flamboyant, engagé à gauche. Une fille, admirative, amoureuse des mots.
Ensemble, ils ont traversé les paysages riants de l’enfance mais aussi les pires épreuves : la perte d’un fils et d’un frère, puis celle d’une épouse et d’une mère, disparue à l’autre bout du monde. D’une famille de quatre, ils sont devenus deux, fragiles, blessés, mais obstinés à rétablir leur équilibre. Et puis survient une femme, éprise du père, qui l’apaise.
Pourtant, très vite, l’attitude d’Édith déroute. D’où viennent ces malentendus, ces piques, cette agressivité ? Lors d’un séjour en Provence, tout bascule et la folie s’invite. Jusqu’au vertige.

Ce récit est l’histoire d’un homme, pris au piège d’une relation toxique, et d’une fille prête à tout pour le sauver. Ariane Bois évoque ici l’emprise au féminin. Un texte intime et bouleversant.

Avis:

Un récit poignant, très fort en émotions.
J'ai versé beaucoup des larmes avec ce récit.

La plume de l'autrice est vraiment prenante, je n'ai pas vu les pages passer, l'histoire suit une cadence soutenue qui fait que la lecture se fasse sans le moindre problème. 

Les personnages principaux sont vraiment très touchants, on voit l'amour d'une fille pour son papa et l'amour d'un père pour sa fille, je doit dire que cette relation est magnifiquement bien décrit, je me suis retrouvée entourée de cette amour et c'était très émouvant. 

Il y a aussi "l'amour" malsain venant de la partenaire du père qui est vraiment très choquant et blessant. 

J'ai ressenti toutes les émotions que ce récit a voulu me faire sentir. J'ai applaudi cette façon vraiment subtil de nous immerger dans les sentiments. 

Je ne suis pas sorti indemne, j'avais le cœur brisé à la fin. 
Une lecture très dure émotionnellement parlant mais d'un côté il y a la beauté des relations d'un amour sincère aussi. 

Définitivement, un livre à lire. 

Commentaires