Misère sur le râble de Max Billancourt.

Misère sur le râble de Max Billancourt. 

Au début, l'histoire et la façon dont elle est raconté m'a fait penser à Agatha Raisin avec des aires de "Les Misérables" .

En effet, le récit garde cet aire des Misérables et fait un Polar.
Un mélange assez bizarre mais qui marche bien.

La plume de l'auteur est fluide, même si les dialogues parfois sont interminables rendant exaspérant la lecture.

Après des pages de lecture j'ai eu aussi l'impression qu'on mélangeait les gilets jaunes... Oui toujours cet aire des Misérables mais qu'au bout ne fonctionne plus aussi bien qu'au début.

Je ne sais pas, c'est une histoire étrange, différente qui ne fait pas l'unanimité dans mes sentiments.

C' est très compliqué à saisir par fois car il mélange son expérience en tant que auteur et je trouve que ça sort du contexte... Enfin il y a énormément des thèmes que ça a fait que je perds le fil de l'histoire, chose embêtante.

Les personnages ne sont pas développés, l'auteur nous laisse à penser que les personnages sont comme ceux des Misérables.

A vrai dire, ces n'était pas une lecture que j'ai adoré, malheureusement son originalité a pris le dessus et je trouve que l'histoire se perd et n'a pas de pies ni tête.

Commentaires